Une exploration personnelle des méandres de l'inconscient collectif...

8, rue Rabelais • 69003 LYON • FRANCE •

contact@katarzis.art

Suivre les recherches de KatArzis :

logo katarzis
 

Icare

KatArzis
"Icare" Kat Arzis

« Icare » © Auteur : Katarzis • Crédits photos : PiR Vazeille, VeroPhoto, Walid Boo, Emilie Leprince.

« Icare »

en savoir +
« Dans la mythologie grecque, Icare (en grec ancien Ἴκαρος / Ikaros) est le fils de l’architecte athénien Dédale. Il est mort après avoir volé trop près du Soleil alors qu’il s’échappait du labyrinthe avec des ailes de cire créées par son père…La reine de Crète, Pasiphaé, s’éprend d’un taureau blanc donné par le dieu Poséidon et demande à l’inventeur de créer un artifice lui permettant de s’accoupler avec l’animal sacré, requête à laquelle il accède. De cette union naît le Minotaure. Pour cacher le fruit de ce déshonneur, Dédale construit le labyrinthe qui enferme la bête. Dédale donne à Ariane l’idée du fil noué à la cheville de Thésée, lui permettant de fuir le labyrinthe après avoir tué le Minotaure… À cause de ses trahisons répétées, Dédale est jeté avec son fils Icare dans le labyrinthe dont il est l’architecte. Ne pouvant emprunter ni la voie des mers, que Minos contrôlait, ni celle de la terre, Dédale eut l’idée, pour fuir la Crète, de fabriquer des ailes semblables à celles des oiseaux, confectionnées avec de la cire et des plumes. Il met en garde son fils, lui interdisant de s’approcher trop près de la mer, à cause de l’humidité, et du Soleil, à cause de la chaleur. Mais Icare, grisé par le vol, oublie l’interdit et prend de plus en plus d’altitude. La chaleur fait fondre la cire jusqu’à ce que ses ailes finissent par le trahir. Il meurt précipité dans la mer qui porte désormais son nom : la mer Icarienne. »
contact
L’idée :

Le mythe d’Icare aborde des thèmes de la transgression dans les relations parents/enfants ou entre les groupes sociaux esclaves et libres et, plus généralement, entre Nature et Culture. L’Humain est confronté à l’effet néfaste que peut avoir un conseil ou une interdiction et son désir de repousser toujours plus loin les frontières de l’exploration et de la connaissance, au risque de soumettre sa condition humaine à une épreuve fatale… L’œuf à ailes Icare, nous rappelle la mesure à prendre pour ne pas « se brûler les ailes » dans son chemin vers l’élévation.

Technique :

Plâtre, Ailes, Fer, Peinture

Dimensions :

20x15x15cm

Catégories :

Sculpture, Oeuf, Nature Humaine

Tags :

Oeuf, Ciel, Nuages, Aile, Art, Envol, Expériences Créatives, Psyché.

Date :

Mai 2018